Le frelon asiatique

Origine et aire de distribution
Originaire d’Asie, ce frelon a été signalé en France en 2005 dans le Lot-et-Garonne. Depuis, cette espèce de frelon s’est habituée au climat en France métropolitaine et son aire de progression sur le territoire français, mais aussi en Europe, ne cesse d’augmenter chaque année. Très présent dans le sud-ouest de la France, le frelon à pattes jaunes – communément appelé frelon asiatique – a été observé pour la première fois en Indre-et-Loire en 2009 dans 3 communes. En 2013, il a été détecté dans plus d’une centaine de communes.

Impact sur l’Homme et la biodiversité
Un frelon seul est peu agressif envers l’homme ; mais il faut être très vigilant à proximité d’un nid (moins de 10 m) car les frelons peuvent attaquer en nombre. Seules les femelles sont pourvues d’un dard qu’elles utilisent pour injecter leur venin. Comme pour tout hyménoptère (guêpes, frelons, abeilles, bourdons…), la piqûre est très douloureuse et peut entraîner une réaction allergique d’intensité variable (d’une rougeur, gonflement, douleur locale, au malaise voire à la difficulté respiratoire…). Dans le cas d’une réaction prononcée, il faut consulter d’urgence un médecin.

Impact sur l’apiculture
Le frelon à pattes jaunes est un prédateur d’insectes. Parmi ses proies, il s’attaque notamment aux abeilles. Ces prélèvements peuvent parfois entraîner la disparition de colonies dans un rucher.

 

Comment identifier un frelon asiatique ?

  • Extrémités des pattes jaunes
  • Face orangée
  • Thorax noir
  • Taille supérieure aux abeilles / guêpes

 

Ce que je dois faire si le nid est à moins de 4,5 m de hauteur :

  • Je signale le nid à la mairie (je renseigne mon nom, la localisation du nid, si des frelons asiatiques sont visibles et fournis une photo du nid si possible).
  • Je me mets en sécurité et reste à distance du nid pour ne pas subir d’attaque collective des frelons asiatiques.

Ce que je ne dois pas faire :

  • Je n’approche pas du nid ou ne réalise pas d’activité susceptible de déranger les frelons asiatiques (taille de haie, débrousaillage, etc.) en attendant la destruction du nid.
  • Je ne détruis pas le nid par moi-même car je ne dispose pas d’équipements de protection ni de moyens de destruction adaptés (risque d’attaque collective et inefficacité de la technique utilisée).

 

Contact

Institut de Recherche sur la Biologie de l’Insecte (IRBI)
Université François Rabelais, Faculté des Sciences et Techniques
02 47 36 71 60
frelonasiatiqueirbi@gmail.com
frelonasiatique.univ-tours.fr